Le Souvenir Français

À nous le souvenir…À eux l’immortalité

Sa Mission : conserver la mémoire de ceux et celles qui sont morts pour la France au cours de son histoire ou qui l’ont honorée par de belles actions, notamment en entretenant leurs tombes ainsi que les monuments élevés à leur gloire, tant en France qu’à l’étranger.

Transmettre le flambeau aux jeunes générations successives en leur inculquant par le maintien du Souvenir, le sens du devoir, l’amour de la Patrie et le respect de ses valeurs.

Dès 1871, en Alsace Lorraine (annexée), le jour des morts, la jeunesse venait fleurir les tombes militaires du Pays en y glissant une cocarde tricolore…

En 1887, M. NIESSEN, un professeur d’origine alsacienne, fonda une association qui fut quelques vingt ans plus tard, reconnue d’utilité publique. Le mouvement a gagné très rapidement le pays tout entier, et la France d’Outre-Mer. De nombreuses cérémonies suscitaient des générosités et stimulaient la ferveur patriotique. La guerre de 1914-1918 entraîna l’édification de grands cimetières militaires. Après 1918, aux 90 000 tombes de 1870 s’ajoutaient celles de près de 2 millions de morts au champ d’honneur ou sur les lits des hôpitaux. Le Service National des sépultures fut créé dans la zone des Armées. Le Souvenir Français, quant à lui, fut chargé des carrés militaires des cimetières de l’intérieur, des tombes abandonnées des combattants morts pour la France… La dernière guerre a étendu son action à toutes recherches, identifications, transfert, concernant les militaires Français et alliés des théâtres d’opération et de la résistance…

 

 

C’est à ces tâches désintéressées que se dévouent sans compter les 300 000 adhérents du Souvenir Français, sans aucune appartenance politique ou religieuse. Leur seule pensée : servir leur Pays en honorant et perpétuant la mémoire de ceux, qui pour le défendre, sont allés jusqu’au sacrifice de leur vie.

Les ressources de l’association proviennent essentiellement des cotisations de ses membres, du produit de la quête du 1er novembre, des subventions, dons ou legs.

Le Souvenir Français est placé sous le haut patronage du Président de la République, assisté des plus hautes autorités civiles et militaires.

Le Délégué Général pour le Loir-et-Cher est Monsieur Lucien REY.

Le Comité du Canton de Saint-Aignan est présidé par Monsieur Jean-Marie LE ROUZIC de Châtillon‑sur‑Cher, qui a succédé en 1994, au Commandant Jean MARSAULT de Pouillé.

 

Le Président du Comité Cantonal,
Jean-Marie LE ROUZIC

NOUS CONTACTER

Adresse :
2, rue de la Mairie
41130 Châtillon-sur-Cher
Téléphone : 02 54 71 02 82
Fax : 02 54 71 77 08

mairie-chatillon-sur-cher@wanadoo.fr

HORAIRES D’OUVERTURE

HORAIRES D’OUVERTURE
Du Lundi au Mardi : de 09h00 à 12h00 et de 14h00 à 17h00
Le Mercredi : de 09h00 à 12h00
Du Jeudi au Vendredi : de 09h00 à 12h00 et de 14h00 à 17h00
Le Samedi : de 09h00 à 12h00

NOUS SITUER

ACTUALITÉS

GENDARMERIE

EN LIRE PLUS

Déploiement très haut débit

EN LIRE PLUS

Conduite accompagnée à partir de 15 ans !

EN LIRE PLUS

Votre logement a été sinistré par les intempéries ?

EN LIRE PLUS

Bientôt 16 ans, pensez au recensement !

EN LIRE PLUS

La collecte de textile s’organise !

EN LIRE PLUS

ERDF – Nouveaux compteurs

EN LIRE PLUS

Passage à la TNT

EN LIRE PLUS

Sécurité routière

EN LIRE PLUS